ROCK SOUP

ROCK SOUP

Début des années 80, le Lower East Side à New York. Ici gît, sous un préau de fortune et dans un terrain vague boueux, une cantine tenue par des sans-abri, coincée entre des immeubles carbonisés et une longue haie de grillages. Une femme coiffée d'un képi et un quinquagénaire barbu portant un haut-de-forme aux couleurs des États-Unis, s'affairent autour d'une vaste cuve où mijote la soupe...
La fameuse «soupe aux cailloux» décrite par la fable, préparée à partir d'aliments chapardés, négociés auprès des restaurateurs, donnés par des voisins et cuite grâce à du bois récupéré dans la rue. Des clients, jeunes et immigrés pour la plupart, parfois drogués, viennent chercher ici de quoi survivre ainsi qu'un peu de réconfort. Un refuge cependant condamné à disparaître, à être remplacé par des logements pour personnes âgées démunies. À l'heure des négociations avec les autorités, le débat est houleux et dégénère. Sous le regard gêné des conseillers, vieilles dames et jeunes sans-abri s'affrontent, haranguent le public... À la manière du cinéma direct de Wiseman, l'empathie en plus, Lech Kowalski filme avec une sympathie non dissimulée et un réalisme imposé, une marginalité qui s'organise, ce fameux vœu pieu anarchiste confronté à l'ordre gouvernemental. D'un noir et blanc soigné au cadre parfaitement maîtrisé, Rock Soup tranche sur l'esthétique habituelle du réalisateur, tout en préservant son regard si particulier, partagé entre romantisme révolutionnaire et pragmatisme désabusé.

I PAY FOR YOUR STORY

2017 - 86 mm

HOLY FIELD HOLY WAR

2013 - 105 MN

FUCK

2009 - variable

POLICE FORCE OUVRIERE

2009 - 12 mm

WINNERS AND LOSERS

2007 - 75 mm

A L'EST DU PARADIS

2005 - 105 mm

CAMERA GUN

2003 - 29 mm

HEY IS DEE DEE HOME

2003 - 63 mm

ON HITLER'S HIGHWAY

2002 - 81 mm

BORN TO LOSE

2001 - 104 mm

THE BOOT FACTORY

2001 - 104 mm

CHICO & THE PEOPLE

1991 - 20 mm

GRINGO

1981 - 90 mm

DOA

1981 - 90 mm

BREAKDANCE TEST

1984 - 6 mm

WALTER AND CUTIE

1978 - 25 mm

SEX STARS

1977 - 85 mm

Les films de lech kowalski © revolt cinema